Fête de la musique

Voilà l’étéééééé, enfin l’étééééé… chantaient les Négresses Vertes. C’est aussi, comme chacun sait, la fête de la musique, alors bonne fête à tous !

Nous participerons à la fête de la musique dans le chouette village d’Encausse-les-Thermes à partir de 18h30 à l’église, au cours d’une soirée qui promet d’être bien animée ! Après notre concert, sur la scène ouverte située sur la place du village, on pourra écouter la chorale de l’école de musique, menée par Manel Cheniti, puis les rythmes latinos de Sixtina avant de retrouver les chants engagés de El Comunero.

Venez nombreux !

Affiche Encausse 23-06-2017

Publicités

Les musiques de film

Ca y est, notre répertoire de l’année, Musiques de film,  a subi le baptême du feu le week-end dernier à Galié et Izaut. Et quel beau baptême ! Merci au public qui nous a généreusement applaudis. Nous avons adoré le jouer ! Que des tubes, des souvenirs, des émotions… que le public a également ressenties.

Comme plein de petites madeleines de Proust…

Et bientôt, une nouvelle vidéo de Flûtes, alors ! au grand complet, avec ses deux nouvelles membres : Claude Joubert au violoncelle et Eloïse Ruau à la guitare (eh oui, Flûtes, alors !, c’est une affaire de famille).

Encore merci aux équipes qui nous ont accueillies à Galié, le foyer rural et particulièrement Janine Soumet, ainsi qu’à la commune d’Izaut et en particulier Monsieur le maire pour son discours qui nous a beaucoup touchés.

Nos prochains rendez-vous : le 16 juillet à Francon pour un duo Ludivine/Maurice au festival Musiques entre pierres, puis le 24 août à Alos de Isil en Catalogne, avec une version allégée de Flûtes, alors !

Deux concerts de printemps en Comminges

Nous serons de retour avec un nouveau répertoire centré sur les musiques de film, les vendredi et samedi 19 et 20 mai prochains, le vendredi à la salle communale de Galié, le samedi à l’église d’Izaut-de-l’Hôtel. Ces deux concerts débuteront à 20h30 et sont à participation libre. [CHANGEMENT D’HORAIRE] le concert d’Izaut samedi aura lieu à 17h30 !

Nous nous réjouissons de rejouer à Galié où nous avons été si chaleureusement accueillis l’année dernière ! Quant à Izaut, c’est, depuis quelques mois, le village d’adoption d’une de nos flûtistes préférées…

Nous espérons vous voir au rendez-vous les 19 et 20 mai prochains !

Oh la belle rousse !

A Flûtes, alors ! , on ne fait pas n’importe quoi avec l’argent récolté dans le chapeau à la fin des concerts. En effet, une fois réglés la contribution SACEM (lorsqu’elle n’est pas prise en charge par l’organisateur) et le pot de l’amitié qui suit parfois le concert, il nous reste un petit pécule que nous amassons, patiemment, mois après mois…

Mais pourquoi donc ??? Après presque 2 ans de patience et d’économies, la voici, la voilà…

 

 

 

 

 

LA BASSE EN BOIS !!!!

IMG_1121
Qu’elle est belle ❤ ❤

Cette jolie rousse est un modèle baroque en poirier de la gamme Denner de chez Mollenhauer. Nous avions déjà opté pour cette gamme pour notre premier achat d’instrument commun, la ténor (en buis). Jusqu’à présent, nous jouions sur des basses en plastique, qui produisent un son tout à fait acceptable, mais forcément moins moelleux qu’un modèle en bois.

Et maintenant ?

Maintenant, il faut prendre soin de l’instrument. Toutes les flûtes en bois, matière vivante, nécessitent un entretien particulier. Il faut régulièrement huiler soigneusement l’intérieur avec de l’huile de lin ou d’amande douce, afin de protéger le bois de la condensation qui se dépose invariablement lorsque nous jouons. Mais un instrument neuf nécessite encore plus d’attention. En effet, le bois a besoin qu’on y aille progressivement, interdiction d’utiliser le nouveau joujou pendant 4h cette après-midi (même si c’est très tentant) ! Les deux maîtres mots sont : parcimonie et régularité. On commence donc par 10 minutes par jour la première semaine, en évitant les notes aiguës, puis 15-20 minutes la deuxième semaine, et on augmente progressivement le temps de jeu. Sinon quoi ? Sinon la flûte risque de se fendre et toutes les réparations du monde ne lui rendront jamais le son impeccable que le facteur avait soigneusement réglé… C’est pourquoi elle repose maintenant sagement sur son séchoir après sa première séance de rodage… Ah oui ! Après avoir joué d’une flûte en bois, il est indispensable d’en sécher l’intérieur, puis de laisser l’instrument sécher à l’air libre, tout simplement pour éviter les moisissures.

Nous avons donc maintenant toute la gamme des flûtes les plus courantes disponible en bois (ou résine de haute qualité équivalente) :

IMG_1123
Sopranino, soprano (modèle « scolaire »), alto, ténor, crayon « I love orchestra », basse

Il existe également une flûte plus petite que la sopranino : la sopraninino ou garklein (expression allemande qui veut dire « toute petite »), et deux flûtes plus grosses que la basse : la sous-basse et la contrebasse. Des modèles rares qui se jouent debout.

J’entends d’ici vos protestations : « Mais cette basse n’a pas de bec ! Ce n’est pas une flûte à bec ! ».

Eh si, on peut souffler dedans de deux manières. Soit par la fente qui se situe au-dessus de la tête :

IMG_1130
Le biseau est alors vers le flûtiste et pas vers les spectateurs.

Soit en mettant un petit capuchon par dessus la tête et en insérant un tuyau qui conduit l’air :

IMG_1132
On peut alors orienter la tête comme on le souhaite et le tuyau également.

La couleur sonore diffère légèrement avec ou sans le tuyau.

Sur la basse, il y a des clés qui permettent d’atteindre les trous trop éloignés pour nos petites mains. Sur notre ténor, il y a une clé pour le dernier trou mais c’est pour plus de confort. En revanche, sur une basse, les clés sont indispensables :

IMG_1128
Je veux bien avoir des mains souples mais y a des limites…

L’instrument peut se jouer debout ou assis, avec ou sans cordon autour du cou pour supporter son poids (c’est quand même un peu lourd).

Voilà, vous savez tout sur la basse, instrument qui suscite toujours la curiosité lors des concerts !

Nouvelles vidéos

Une nouvelle vidéo est en ligne ! Il s’agit d’une chaconne de Benedetto Marcello (compositeur de la période baroque) interprétée par Maurice Clément-Faivre et Ludivine Remondi, filmée lors du concert de L’Isle-en-Dodon le 15 mai dernier (merci à Reflet des Ondes pour la captation).

Plusieurs autres vidéos seront ajoutées dans les semaines qui viennent… restez à l’affût !

Pour ne rien louper de nos actualités, contactez nous sur Facebook.

Musiques entre pierres

Du 3 au 24 juillet se tiendra la deuxième édition du festival Musiques entre pierres dans divers lieux du Comminges et du Volvestre.

Au coeur d’une programmation variée et de qualité, vous pourrez retrouver des membres de Flûtes, alors ! au détour de deux concerts :

  • 15/07/2016 : Maurice Clément-Faivre et Ludivine Remondi en duo guitare et flûte à bec, Du baroque à Piazzolla (20h30, cour d’honneur du château de Palaminy)
  • 17/07/2016 : Maurice Clément-Faivre, guitare classique et flamenca (17h, Jardins d’Hillen à Thermes-Magnoac)

Venez nombreux !